Introduction à l'IRM

 

L'IRM FRANCOPHONE  
 
                       

Lorsqu'on arrete l'impulsion de radio fréquence, le retour à l'état d'équilibre se produit du fait de 2 phénomènes bien distincts :

   
                       
      Composante longitudinale du vecteur d'aimantation :    
Le retour de l'excès de protons dans le sens parallèle à Bo induit une croissance de la composante Mz du vecteur d'aimantation.
   
               
Cette relaxation est appelée indifféremment :
   
               
 
relaxation T1
relaxation longitudinale
relaxation spin-réseau
   
             
Cette relaxation est assez longue. Elle est spécifique pour chaque tissu et elle n'est pas constante dans le temps.
 
   

Chaque tissu a donc une valeur de T1 qui lui est propre.

Le T1 d'un tissu (à ne pas confondre avec la relaxation T1) est le temps au bout duquel ce tissu a effectué 63% de sa repousse longitudinale.

C'est a dire que le T1 d'un tissu est le temps qui lui faut pour effectuer 63% de sa relaxation T1.

       
      Composante transversale du vecteur d'aimantation :
 
Le redéphasage des spins les uns par rapport aux autres induit une décroissance de la composante transversale Mxy du vecteur aimantation M.
             
 
Cette relaxation est appelée indifféremment :
             
   
relaxation T2
relaxation transversale
relaxation spin-spin
 
     
 
Cette relaxation est assez rapide. Elle est spécifique pour chaque tissu et elle n'est pas constante dans le temps.
       
   
       
 

Chaque tissu a donc une valeur de T2 qui lui est propre.

Le T2 d'un tissu (à ne pas confondre avec la relaxation T2) est le temps au bout duquel ce tissu a effectué 63% de sa repousse transversale.

C'est a dire que le T2 d'un tissu est le temps qui lui faut pour effectuer 63% de sa relaxation T2.

Il reste donc 37% de la composante transversale du vecteur d'aimantation.

           

 
   
Administration - Plan du site - Contactez nous