Physique de base :

 

 

L'IRM FRANCOPHONE  
 
                 
Lorsque les protons d'hydrogènes sont placés dans un champs Bo, il va cohabiter 2 phénomènes bien distincts :
     
  Alignement :

environ 50 pour cent des protons s'alignent selon l'axe du champ (=parallèle) et l'autre moitié s'aligne selon la même direction mais dans le sens opposé à Bo (=anti-parallèles).

Cependant, il existe un léger excès de protons qui s'orientent dans le sens parallèle : de l'ordre de 4 pour 2 millions (pour une IRM de 0,5 T). Ce chiffre peut paraître dérisoire mais il représente 135 millions de milliards de protons pour l'ensemble de l'organisme.  

Cet excès donne une aimantation appelée longitudinale (Mz).

   
 
Déphasage :
Les protons ainsi disposés effectuent en fait des rotations autour de l'axe de Bo : on parle alors de cône de précession.

Ainsi, chaque proton peut être représenté par un vecteur ayant une composante Mz mais aussi Mxy.

 
           

De plus, les protons ne sont pas en phase. La résultante du vecteur d'aimantation M sur le plan xy (Mxy) est nulle.

Ont dit que l'aimantation transversale est nulle.

           
     

 
     
Administration - Plan du site - Contactez nous