Les séquences :

 

L'IRM FRANCOPHONE  
 

la séquence d'écho de gradient diffère de la séquence spin écho par deux caractéristiques principales :
  L'impusion de 90° est remplacée par une impulsion inférieure à 90°
  L'impulsion de 180° est supprimée.
 

Juste après l'impulsion dont l'angle est réglable un gradient est appliqué pour déphaser rapidement les protons puis un gradient de sens inverse est appliquer pour rephaser rapidement les protons.

La suppression de l'impulsion de 180° fait que le signal reçu est un T2* et non un T2. Cependant cela nous permet de réaliser des images avec un remplissage de l'espace de Fourier plus rapide car on se place directement sur la ligne que l'on veut remplir sans passer par l'impulsion de 180°.

De plus cela nous permet de réduire le Te et le Tr pour obtenir une pondération identique en écho de spin.

Pour obtenir une pondération T1 ou T2, en plus du réglage du Te et du Tr, il faut maintenant régler l'angle de bascule a . Plus cet angle de bascule est grand, plus la repousse T1 est longue et plus les tissus vont se différencier.

Nous pouvons simplifier les réglages sur un schéma récapitulatif.

 

Cette séquence simple va être la base de nombreuses séquences rapides (apnée, vasculaire...).

Lorsque la bascule se fait il reste une aimantation longitudinale résiduelle car cette impulsion est inférieure à 90°. De même que si on diminue le Tr de façon à ce qu'il devienne inférieur au T2 des tissus observés, il restera au moment de l'impulsion une aimantation transversale résiduelle.

De nombreuses séquences sont alors développées par les différents constructeurs selon que l'on supprime l'aimantation résiduelle transversale et/ou longitudinale, ou que l'on ne les accentues.

 

Cela fera l'objet de nouvelles pages que nous développerons très prochainement... (si si je vous assure!)

 

 
 
Administration - Plan du site - Contactez nous