Formation de l'image

 

 

 

 

 

L'IRM FRANCOPHONE  
 

Pour former une image, il faut localiser dans l'espace le signal qui est reçu par l'antenne réceptrice.

Ceci est possible grâce à l'utilisation de gradients de champs magnétique que nous allons appliquer dans les trois plans de l'espace à des moments différents de la séquence.

       
    Qu'est ce qu'un gradient :
Définition : un gradient est la variation d'une donnée physique dans l'espace
 

Ainsi, sur l'image de droite, nous pouvons dire qu'il existe un gradient de profondeur.

En effet, plus on s'éloigne du bord, plus la profondeur de l'eau est importante.

     
                       
  En imagerie IRM, nous utilisons des gradients de champ magnétique qui sont linéaires et symétriques.    
     
 

De ce fait le champ magnétique n'est plus uniforme mais est croissant de manière constante.

Or nous savons que la vitesse de rotation des protons est dépendante de la valeur du champ magnétique selon la formule :

 
Wo= gBo
 
Ainsi un gradient de champs magnétique induit un gradient de vitesse de rotation des protons selon le même axe !!!
     
    Le gradient de sélection de coupe (Gss) :
 

Ce gradient est appliqué aux moments des impulsions RF.

Nous avons vu que pour qu'il y aie résonnance, il faut que la fréquence de rotation des protons et la fréquence de l'onde émise soient égales.

Ici les autres protons (ceux qui tournent plus vites ou ceux qui tournent plus doucement) ne vont donc pas entrer en résonnance.

Si le gradient n'était pas appliqué, tous les protons du corps (ou de la zone anatomique comprise dans l'antene), lors de l'èmission de l'onde RF, auraient la même fréquence wo (ce qui correspond à la fréquence de Larmor). Ils rentreraient donc tous en résonance...

   

Ici, seuls les protons encadrés par la bande passante vont résonner lors de l'application de l'onde de radio-fréquence.

Seuls ceux-ci auront la même fréquence que celle de l'onde RF.

La bande passante correspond à la "gamme" de fréquences qui sera appliquée

     
                     
 
Si la bande passante reste constante, la pente (=l'intensite) du gradient va conditionner l'épaisseur de la coupe.
 
Si le gradient reste constant, c'est la largeur de la bande passante qui va conditionner l'épaisseur de la coupe.
   
                       
    Gradient de codage de phase (Gj) :    
 

Il va nous permettre dans la coupe choisie par le Gss de différencier chaque ligne de la matrice en attribuant à chacune une valeur de déphasage qui lui est propre.

Ce gradient est appliqué après les impulsions RF (donc après les Gss) et avant la lecture du signal.
 
    Gradient de codage de fréquence (Gw) :    
 
Il va nous permettre dans la coupe choisie par le Gss de différencier chaque colonne de la matrice en attribuant à chacune une valeur de fréquence qui lui est propre.

Ce gradient est nécessairement appliqué pendant le recueil du signal.

A ce titre il est aussi appelé gradient de lecture.

 
Combinaison des gradients :
En fait c'est encore un petit peu plus complexe que cela car le gradient de phase a déjà été appliqué lors de la lecture du signal donc lors de l'identification des colonnes par le gradient de fréquence.
 
       

 
     
Administration - Plan du site - Contactez nous